Un nouveau quartier aéré et végétalisé à Waha (Marche-en-Famenne)

Obligé de revoir le projet.
Obligé de revoir le projet. - D.R.

Un permis pour le projet résidentiel de Waha dans la Ville de Marche-en-Famenne, avait été déposé pendant l’été 2020. Suite à certaines remarques des riverains, la Ville avait invité le promoteur du projet à retirer sa demande afin de mettre en place les adaptations demandées.

Engouement positif

Aujourd’hui, après presque deux ans de collaboration avec les services de la Région wallonne et la Ville ainsi que deux nouvelles présentations publiques, le nouveau projet a vu son nombre de logements diminuer de 25 %. Il faut également souligner la réduction de l’emprise de la voirie sur le site dont la suppression du raccord avec la rue du Petit Bois. « En tant que développeur, nous nous imposons un dialogue et une collaboration étroite avec les autorités compétentes que sont la Ville et la Région et nous donnons une grande importance à l’écoute et au respect des attentes des riverains, dans la mesure où celles-ci sont constructives et raisonnables », explique Boris Salvador, promoteur du projet. « Même s’il est toujours difficile pour un développeur et les architectes de revoir entièrement leur copie, il faut souligner que toutes ces rencontres et ces moments de dialogue ont largement contribué à améliorer la qualité de notre projet. Nous nous réjouissons également de l’engouement positif autour du projet. À ce jour nous avons déjà reçu des centaines de demandes de renseignement de la part de candidats acquéreurs. La commercialisation officielle débutera quant à elle au second semestre 2023 ».

Augmenter la biodiversité

Le nouveau permis est un permis d’urbanisme de constructions groupées et non plus un permis d’urbanisation afin de garantir à la Ville et aux riverains une maîtrise et une harmonie globale du projet. La demande de permis actuelle porte sur la construction de 54 maisons mitoyennes. Une parcelle pouvant recevoir une construction 4 façades sera vendue séparément, libre de constructeur et d’architecte.

Le projet immobilier de Waha, situé entre les rues Saint-Denis, La Prête et du Petit-Bois, propose l’aménagement d’un nouveau quartier aéré et végétalisé, de 9 logements par hectare, soit 55 logements en tout (la densité autorisée par le schéma de développement communal allant jusqu’à 12 logements/hectare). Celui-ci répond au manque de maisons neuves et énergétiquement performantes à Marche-en-Famenne.

Le promoteur, accompagné de paysagistes, a aussi mis un point d’honneur à augmenter la biodiversité du site, par la création de zones humides, la plantation de haies bocagères et d’une centaine d’arbres, ainsi que la création d’un verger collectif et d’une prairie fleurie.

« Le projet est une continuité du paysage existant. Il utilise les traits caractéristiques du paysage fammenois pour définir une prairie habitée. Les haies bocagères, les bosquets d’arbres et la pente naturelle, éléments constitutifs du paysage sont préservés et renforcés pour une accroche précise du projet dans son contexte » Benjamin Schlit, architecte paysagiste du projet.

« L’un des principaux enjeux de ce projet est la pente du terrain. Nous avons conçu trois ensembles de logements qui s’implantent en respectant les courbes de niveaux existantes. Chaque construction (2 ou 3 maisons mitoyennes réparties sur 24 volumes) s’articule avec son site propre et ses constructions voisines, ce qui donne naissance à de riches décalages de volumes et de façades. La dilatation des espaces et l’animation des volumétries, couplées aux zones communes et aux nouvelles végétations, génèrent un urbanisme organique intégré au lieu. » Jonathan Renson, architecte du projet.

Environnement sain et convivial

L’implantation des logements jouera avec les décalages des volumes, les percées visuelles, les alignements à caractère villageois. L’ensemble des arbres de la petite forêt présent sur le site, sera maintenu, il y aura même la plantation d’une centaine de nouveaux arbres.

Par ailleurs, le projet en lui-même regroupe 55 maisons (54 maisons mitoyennes sont concernées par le permis groupé + 1 terrain pour une maison 4 façades vendu séparément) aux volumes généreux, avec 2, 3 ou 4 chambres, sur de belles parcelles de terrain, qui bénéficieront d’une superbe vue et d’un bel ensoleillement.

Le nouveau quartier disposera aussi de zones de détente et d’espaces de jeux pour enfants. La priorité sera donnée à la mobilité douce, avec la création de zones cyclo-piétonnes et de voiries partagées. Aussi, la nouvelle voirie sera séparée en deux afin que le nouveau quartier ne devienne pas une zone de passage, ce qui était également une crainte des riverains dans le précédent projet.

« Ce projet est novateur et particulièrement soucieux d’une parfaite intégration environnementale. Notre intervention concerne la mise en œuvre concrète des concepts de développement durable dans le cadre de la création des nouvelles infrastructures » Raphaël Bredo, ingénieur technique du projet

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG