Les trois scouts de Flawinne perdus à La Roche ont été retrouvés

C’est l’inquiétude...
C’est l’inquiétude... - Photo News/PHOTO PRETEXTE

Lundi sur le coup de 9h, les scouts d’une troupe de Flawinne ont quitté leur camp de Cielle (La Roche-en-Ardenne) pour partir en exercice dans la région. L’heure de retour était prévue le jour même à 15h. Cependant, trois scouts d’une douzaine d’années (Naomi, Robin et Gabriel) n’étaient pas rentrés au camp à l’heure demandée. Mardi matin, ils manquaient toujours à l’appel…

L’alerte a été donnée lundi après-midi. Plusieurs patrouilles de police se sont lancées à leur recherche, tout comme des parents et des scouts. « La zone de police locale s’est coordonnée avec les agents de la Division Nature et Forêt (DNF) afin de couvrir efficacement la zone de recherche. Munies de la carte du parcours que devaient effectuer les scouts lors de l’exercice de lundi, plusieurs patrouilles ont été placées aux endroits stratégiques, comme des carrefours, les traversées de l’Ourthe… », explique Guy Gilloteaux, le bourgmestre de La Roche-en-Ardenne.

Pas de signal GSM

Une partie du parcours que devaient emprunter les scouts se trouvait dans une zone encaissée de la vallée de l’Ourthe au sein de laquelle le signal GSM a du mal à passer. Impossible donc pour les enquêteurs de joindre les scouts égarés sur leur portable… Néanmoins, tout le monde se raccrochait à ce petit espoir : « Il est possible que Naomi, Robin et Gabriel aient confondu l’heure et le jour de retour. Cela arrive parfois. C’est ce que nous ont confié les responsables du camp. « En attendant, nous prenons l’affaire très au sérieux », confiait le bourgmestre rochois, ce mardi en fin de matinée.

Une incompréhension

Au final, il n’aura pas fallu patienter jusque 15h pour retrouver la trace de Naomi, Robin et Gabriel… « Les jeunes scouts ont été retrouvés aux alentours de 13h45 dans le village de Hives, situé à une petite dizaine de kilomètres de leur camp. Ils sont sains et saufs. Et ils ont passé une bonne nuit, visiblement. Nous sommes heureux que cette histoire ait pris une issue favorable », termine Guy Gilloteaux.

Le fin mot de l’histoire, c’est la Fédération des Scouts, via un communiqué, qui l’a dévoilé : « Il s’agissait d’un malentendu. Les trois scouts ne sont pas rentrés au camp lundi comme prévu, car ils pensaient qu’ils ne devaient rentrer que mardi. Il s’agissait donc d’une mauvaise compréhension des instructions de jeu. Les trois scouts ont passé la nuit chez des riverains, en toute sécurité, et ont été retrouvés ce mardi à proximité du lieu de camp, en pleine forme. Les animateurs, tout comme les scouts, doivent maintenant se reposer pour pouvoir poursuivre leur camp sereinement. »

Le porte-parole de la Fédération souligne que « le staff et l’équipe d’unité ont directement eu les bons réflexes et ont fait preuve de beaucoup de sang-froid pour gérer cette situation particulière. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers