Ils ont lancé une méthode innovante à Mons pour sensibiliser aux dangers des drogues

Une campagne a été lancée.
Une campagne a été lancée. - Illustration / C.L.

Plusieurs structures françaises et belges sont associées depuis cinq ans pour soutenir le projet Preventive Actions and Risk Reduction Towards Young people (P.A.R.T.Y.), projet transfrontalier mené dans le cadre du programme européen INTERREG V France-Wallonie-Flandre. Cinq partenaires, actifs dans la réduction des risques, en Flandre (CCG Eclips, CAW Flandre Sud-Ouest et VAD), en France (Spiritek) et en Wallonie (Service Prévention de Mons) se sont ainsi réunis pour collaborer sur les tendances actuelles et l’évolution des milieux festifs et du monde de la nuit.

Les objectifs du projet étaient de déployer des actions de réduction des risques dans la vie nocturne et de diffuser des messages de santé concernant surtout les usages de drogues via les forums en ligne et les médias sociaux.

Méthode innovante

Les participants au projet ont présenté mercredi à Mons les actions entreprises. Une méthode innovante en ligne « e-volontaires » a pour but de sensibiliser les usagers de drogues.

« On observe que, de plus en plus, l’usage de drogues a tendance à se faire dans des lieux privés », ont indiqué les promoteurs du projet. « Les lieux festifs « traditionnels » comme les boîtes de nuit semblent désinvestis par le public au profit des gros événements ou des lieux plus privés, moins chers, comme les bars ou le domicile. De plus, les confinements instaurés lors de la crise sanitaire sont venus renforcer ces nouvelles habitudes. » Face à ces constats, le projet entend investir les réseaux sociaux et les forums pour aller vers les usagers de drogues, les conseiller et les orienter au mieux.

L’équipe du projet PARTY a par ailleurs contribué au développement du Quality Nights-label, soit « QN » pour « Quality Nights », « QE » pour « Quality Event », « QB » pour « Quality Bar » initiés par l’ASBL bruxelloise Modus Vivendi.

« Le label donne certaines garanties aux clients de bars, clubs et événements, qui améliorent leur bien-être et sécurisent ces lieux », ont précisé les promoteurs de PARTY. « Il permet également de responsabiliser tous les acteurs du milieu festif, à savoir les clients, les patrons, les organisateurs ainsi que les membres du personnel de bars, de clubs et d’événements »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Région flamandeMons (Hainaut)Région wallonneFlandre Sud-Ouest

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE