Boitsfort: inauguration de l’expo « Walk in the Park » au parc Tournay-Solvay

Parc Tournay-Solvay.
Parc Tournay-Solvay. - D.L.L.

L’exposition «Walk in the Park», invitation à la promenade et à la découverte des beautés de la science, s’est ouverte samedi au parc Tournay-Solvay à Watermael-Boitsfort. Vingt-cinq images scientifiques y sont disposées pour tout l’été à l’initiative du centre Brout-Englert-Lemaître, lequel s’installera d’ici peu au château Tournay-Solvay.

« Le château date du 19e et n’était plus que ruine à la suite d’un incendie », explique Jean-Marie Frère, professeur et directeur de recherche en physique à l’ULB. «La région bruxelloise a décidé il y a quelques années de le restaurer, à peu près au moment où François Englert a décroché son prix Nobel de physique. L’idée est alors venue de faire de ce lieu un endroit de discussion et de rencontre pour les quatre universités que sont l’ULB, la VUB, la KUL et l’UCL.»

François Englert et Robert Brout, théoriciens du champ de Brout-Englert-Higgs (champ BEH ou champ de Higgs en abrégé, champ d’énergie hypothétique, qui selon la théorie induit la masse des particules élémentaires), ainsi que le chanoine Georges Lemaître, père de la théorie du big bang, ont toujours milité pour une collaboration intense entre ces quatre universités linguistiquement et idéologiquement très différentes, selon le professeur Frère.

À l’occasion de la création du centre Brout-Englert-Lemaître, une exposition est organisée par le biais de 25 images scientifiques, dont des photos des trois scientifiques. Il y en a par exemple une de François Englert au CERN en Suisse au moment où la découverte du boson de Higgs est annoncée, ainsi qu’une image de la découverte elle-même.

« Il y a aussi une image de ce à quoi ressemble une photo de notre galaxie », poursuit le professeur Frère. « Pour prendre une telle photo, il faudrait néanmoins quitter notre galaxie, ce qui prendrait des milliers d’années. Il s’agit donc essentiellement d’une sorte de carte géographique, construite à partir de toutes les données disponibles des principales étoiles de notre galaxie. »

Chaque image est munie d’un code QR que les visiteurs peuvent scanner afin d’obtenir plus d’explications.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Watermael-Boitsfort (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES