La 1ère édition du Core Festival donne le coup d’envoi d’un été riche en festivals

Parc d’Osseghem.
Parc d’Osseghem. - Core

La première édition du Core Festival, événement musical initié par les organisateurs de Rock Werchter et Tomorrowland, a débuté vendredi dans le parc d’Osseghem à Bruxelles. C’est l’un des premiers festivals de la saison estivale en Belgique.

Au total, cinq podiums et plusieurs œuvres d’art ont été installés dans cet espace vert situé à quelques mètres de l’Atomium.

L’affiche de l’événement fait la part belle aux artistes belges et internationaux confirmés. Vendredi, Lous and the Yakuza, Peggy Gou, Mura Masa et Paul Kalkbrenner feront vibrer les amateurs de musique. Ils seront suivis, samedi, par Nina Kraviz, Jungle, Fatima Yamaha et Jamie XX.

«La vente des tickets est bonne, mais un peu en deçà de ce que nous avions prévu», explique le porte-parole de l’événement, Jordy Van Overmeire. «Nous sommes tout de mêmes satisfaits du résultat. Nous comptabilisons 20.000 festivaliers par jour et des billets sont encore vendus aux caisses.»

Par ailleurs, les organisateurs se veulent vigilants face à l’augmentation des signalements liés au phénomène des piqures suspectes lors de soirées festives. «La sécurité et la santé du public est notre priorité. Tous les services de secours et de sécurité nécessaires sont présents et vigilants, afin de réagir le plus vite possible», assure le porte-parole du Core Festival.

Ce nouvel événement musical est le deuxième à se tenir dans le parc d’Osseghem, avec Couleur Café. Il se veut être un nouveau concept alliant musique, art et gastronomie au sein d’un écrin de verdure.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Werchter (c.f. Rotselaar)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES