Le nouveau Walden Festival propose 2 jours de musique classique au parc Léopold

Le parc Léopold.
Le parc Léopold. - Photo News

Les places ayant toutes été vendues l’an passé, la capacité d’accueil a été augmentée à 2.400 personnes.

Il s’agit de la déclinaison estivale du grand festival de musique classique Klarafestival, qui s’étend sur plusieurs semaines en mars à Bruxelles, mais aussi à Bruges et à Anvers. Sa fréquentation avant la pandémie approchait des 25.000 spectateurs.

Le classique se fait entourer par des mélodies de jazz et de la musique du monde. Figurent notamment au programme de cette 2e édition la soprano Claron McFadden, le virtuose de la contrebasse Renaud Garcia-Fons, le maître de l’oud Rabih Abou-Khalil et le saxophoniste de jazz Robin Verheyen.

Le samedi 16 juillet, l’orchestre anversois Boho Strings composera avec des musiques occidentales et orientales, reliant ainsi les sérénades de Mozart à l’œuvre du compositeur algérien Salim Dada. La soirée s’achèvera avec effervescence grâce à la musique énergique de Médinéa, un orchestre de jeunes de la Méditerranée dirigé par le saxophoniste belge Fabrizio Cassol.

Une affiche riche

« Nous souhaitons que la richesse de cette affiche puisse être vraiment appréciée et que la diversité en soit pleinement vécue », explique Joost Fonteyne, directeur artistique du Klarafestival et force motrice du Walden Festival.

Différents podiums et des stands pour que le public puisse boire et se restaurer sont prévus. Le festival s’ouvre dans le jardin du Musée des Sciences naturelles, qui sert également de point d’accueil. Des concerts sont aussi prévus dans des intérieurs d’exception, notamment à la bibliothèque Solvay, au musée Wiertz, dans la galerie des dinosaures du Musée des Sciences naturelles ou encore au Senghor, le bâtiment fin de siècle abritant le Centre culturel d’Etterbeek.

Katleen Van Bavel, la programmatrice de l’émission de radio Walden, participera à la présentation du festival avec d’autres de ses collègues animateurs. Des diffusions sont prévues pour les auditeurs de Klara.

Le nom Walden fait référence au livre du chercheur de silence Henry David Thoreau (1817-1862). Le festival collabore avec l’ASBL A Greener Festival et compte parmi les membres fondateurs de The Festivals Forest. Pour chaque réservation effectuée, deux euros seront ainsi investis dans la création en Islande d’une forêt destinée aux festivals.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES