Les points d’entrée de la cyberattaque chez Vivalia identifiés

Les points d’entrée de la cyberattaque chez Vivalia identifiés
Belga Image

« Les points d’entrée de la cyberattaque ont été identifiés et la phase de conception d’un plan de retour progressif à la normale a pu débuter », annonce l’intercommunale par voie de communiqué.

« Toutes nos données essentielles semblent protégées. Seules les données administratives auraient été impactées », souligne Yves Bernard, directeur général de Vivalia. « Nous travaillons désormais à la restauration de nos systèmes, mais nous ne voulons pas commettre la même erreur que certaines infrastructures avant nous et redémarrer trop tôt, au risque d’être de nouveau attaqués. Il faudra encore quelques jours avant que les systèmes vitaux – laboratoire, radiologie et dossiers patients informatisés – puissent redémarrer. En attendant, radiologie et laboratoire fonctionnent en mode dégradé », poursuit M. Bernard.

Les mesures spéciales décidées dimanche dans les différents sites hospitaliers de l’intercommunale – dont les hôpitaux de Marche, Arlon et Libramont – sont d’application, rappellent les responsables de l’intercommunale : opérations non-urgentes supprimées sauf exception après avis concerté, consultations annulées, examens radiologiques et scintigraphie annulés, arrêt de l’activité au niveau des centres de prélèvement et centres Covid.

« La continuité des soins et la sécurité des patients sont assurés. Les urgences sont maintenues. Mais nous insistons sur la nécessité de ne contacter ou se présenter aux urgences qu’en cas de nécessité », insistent les responsables de l’intercommunale. La reprise des activités dans les différents centres de prélèvement et centres Covid est prévue pour ce mardi, a annoncé l’intercommunale lundi après-midi sur sa page Facebook.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG