Double assassinat à Kraainem: l’unique suspect Pierre D. remis en liberté

Magali et sa fille Coline, les victimes.
Magali et sa fille Coline, les victimes. - D.R.

C’est ce qu’avait plaidé l’avocat du suspect, Me Dimitri de Béco, un peu plus tôt dans l’après-midi. « Nous maintenons qu’il n’y a pas d’indices sérieux de culpabilité », avait-il brièvement commenté à l’issue de l’audience.

Pierre D., suspect dans le cadre de l’enquête sur les assassinats de Magali W. (46 ans) et de sa fille Coline (24 ans), a été remis en liberté, sur décision de la chambre des mises en accusation, rendue jeudi en fin de journée. Les deux victimes ont été retrouvées mortes, poignardées à coups de couteau, le 24 mars dernier, à leur domicile de Kraainem, en Brabant flamand, où elles vivaient avec le suspect.

Aucune trace de cambriolage n’a été observée sur le lieu des faits, si ce n’est que les téléphones portables des deux victimes avaient disparu, ainsi que la voiture de la maman. Le véhicule a ensuite été retrouvé à Woluwe-Saint-Lambert le 28 avril dernier. La police fédérale avait lancé un avis de recherche afin de retrouver ce véhicule de marque Skoda. La police scientifique passe le véhicule au crible depuis sa découverte. À ce stade, aucune information n’a fuité sur les résultats de ces analyses.

L’aide du public

La police fédérale a également appelé le public à fournir d’éventuelles images de vidéosurveillance qui ont filmé la voie publique à Woluwe-Saint-Lambert et Etterbeek le jeudi 24 mars entre 05h20 et 06h30. La police recherchait spécialement des images sur les avenues des Deux Tilleuls et Albert-Elisabeth ainsi que la rue Bâtonnier Braffort à Woluwe-Saint-Lambert. À Etterbeek, il s’agissait de la rue des Tongres, des avenues de Tervuren et des Gaulois, du mont du Cinquantenaire, de la chaussée Saint-Pierre et de la zone située entre le parc du Cinquantenaire et le quartier de la Chasse.

Fin avril, cette recherche d’image n’avait toujours rien donné.

Pierre D., le suspect arrêté, soutient être innocent. Le quinquagénaire a expliqué avoir passé la nuit du 23 au 24 mars chez un ami qui habite à Etterbeek. Ce dernier a confirmé cet alibi lors de ses deux auditions par les enquêteurs.

Selon nos sources, la chambre des mises en accusation de Bruxelles estime tout de même qu’il y a des éléments à charge du suspect. Toutefois, ils ne sont pas de nature à justifier son maintien en détention, nous indique-t-on.

Pierre D. demeure donc encore inculpé à ce stade. Le suspect est âgé de 50 ans et travaille à la RTBF comme ingénieur du son. Peu après son arrestation, le frère de Pierre D. nous indiquait qu’il était impossible qu’il soit coupable d’un tel acte de violence. Le voisinage de Magali W., Pierre D. et Coline, les décrivait comme une famille modèle.

Bien que Magali W. et Pierre D. avaient décidé de se séparer, ils vivaient toujours sous le même toit. Une situation qui aurait fortement déplu à Magali W., âgée de 46 ans. Selon le voisinage, une forte dispute se serait fait entendre la nuit des faits aux alentours de 2h du matin.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers