Ines, poussée sur les rails du métro à Bruxelles: «Se réparer sera long»

Ines, poussée sur les rails du métro à Bruxelles: «Se réparer sera long»
D.R.

« Un tout grand merci pour ces millions de messages qui arrivent de partout. Impossible de répondre à chacun. À chacun j’envoie des millions de bisous », écrit Ines Z., dans une publication sur les réseaux sociaux.

« Se réparer sera long, avancer sera difficile mais vos mots doux sont autant acteurs que les traitements qui m’attendent dans mon chemin de réparation. ‘Les montagnes d’aujourd’hui sont les dunes de demain’. J’y crois », ajoute la maman de trois enfants, qui souffre de plusieurs fractures, dont une à l’épaule.

Pour rappel, dans la soirée du vendredi 14 janvier, à la station de métro Rogier, un homme, Benjamin P., a poussé violemment Ines Z. sur les voies avant de prendre la fuite. Heureusement, le conducteur a su déclencher le freinage d’urgence déclenché à temps, permettant de sauver la victime.

Benjamin P., un Français de 23 ans, est originaire de la région de Nancy. Connu des services de police français pour des faits de vol et de stupéfiants, il a été inculpé et placé en détention.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES