La culture au service de la lutte contre les violences faites aux femmes à Uccle

L’événement durera trois jours.
L’événement durera trois jours. - D.R.

À l’occasion des 45 ans du Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales (CPVCF), la commune d’Uccle a souhaité répondre à l’invitation, en collaboration avec la commune d’Anderlecht, pour accueillir cet événement. Le colloque « Violences conjugales : accompagner les victimes » est ouvert tant aux professionnels qu’au grand public. Des conférences et tables rondes sont organisées mais aussi des expositions et des spectacles. Outre la prise en charge de la location du Centre culturel, la commune d’Uccle propose deux spectacles. Le lundi 31 janvier à 19h30, découvrez la reprise de la pièce « Je l’aime un peu beaucoup… » par les élèves de l’École Active d’Uccle, en collaboration avec le Théâtre Brocoli. Un débat est prévu avec les comédiens, animé par Agathe Breton et Yamina Zaazaa.

Le mardi 1er février à 20h, venez voir le spectacle « Le Sari Vert » de la Compagnie Écarlate. L’entrée est à 2 euros (sauf pour les moins de 26 ans, demandeurs d’emploi…). Les bénéfices de la soirée seront reversés à l’association Talita. Le CCU accueille également l’installation vidéo « Quand c’est non, c’est non » de Laure Hassel, primée dans le cadre de l’Aide à la création de la commune d’Uccle.

« Ce colloque s’inscrit tout à fait dans le cadre de notre politique de lutte contre les violences faites aux femmes et complète les actions en cours ou à venir. Ce travail doit répondre aux besoins des femmes mais aussi déconstruire les stéréotypes. Récemment, nous avons réimprimé nos discrètes cartes de visite reprenant les numéros d’urgence locaux et régionaux et réalisé un outil de sensibilisation aux différentes violences dans le couple pour les 5 e et 6 e secondaire », précise Maëlle De Brouwer (Ecolo), échevine de l’Égalité des chances et des genres. « Le CPVCF accordait une grande importance à la partie culturelle du colloque or nous avions déjà prévu de soutenir des artistes travaillant sur ces thématiques. Notre enthousiasme et le fait de ne pas hésiter à associer le Centre culturel à un tel projet ont pesé dans la balance. Au final, nous avons réussi, à impliquer une école secondaire, une compagnie de théâtre et une artiste basées à Uccle pour la programmation culturelle, c’est une belle réussite. Cette production locale sera complétée par les créations issues d’ateliers menés avec les femmes soutenues par le CPVCF et qui se sont notamment déroulés au Centre culturel, ce qui est un autre aspect essentiel de ce projet », ajoute Perrine Ledan (Ecolo), échevine de la Culture.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Uccle (Bruxelles-Capitale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES