Condamnés pour l’attaque d’un Bancontact à Eupen… avec des explosifs dans des pizzas!

L’agence bpost d’Eupen avait été attaquée le 15 mars 2019.
L’agence bpost d’Eupen avait été attaquée le 15 mars 2019. - F.P.

Le tribunal correctionnel de Hasselt a condamné vendredi Daniel Y., 31 ans, à une peine effective de 10 ans de prison pour avoir commis des attaques à l’explosif contre des agences bancaires et postales.

L’Amstellodamois Xavier M., 33 ans, et Mohamed El Y., 29 ans et actuellement en fuite, ont chacun écopé de 8 ans ferme. Le seul prévenu présent à l’audience, le citoyen d’Amsterdam, Noureddine R., 32 ans, déjà détenu pour le moment en Belgique, a été condamné à 7 ans de prison.

Les quatre hommes ont été reconnus coupables d’avoir commis ou tenté de commettre cinq attaques à l’explosif. Trois d’entre elles se sont produites en 2019 dans le Limbourg, une autre à Visé le 13 mars 2019 et une encore à Eupen.

L’arrestation immédiate des trois complices non-détenus a été ordonnée. Daniel Y. est détenu en Allemagne.

Des explosifs dans des tranches de pizzas !

À l’agence bpost d’Eupen le 15 mars 2019, le butin s’est élevé à plus de 105.000 euros. Les voleurs ont placé des explosifs dans des tranches de pizza et les ont placées dans les distributeurs automatiques de billets avant de les faire exploser.

La déflagration avait été entendue à des kilomètres à la ronde. Les vitres de maisons voisines ont été cassées.

La police avait diffusé un appel à témoin pour identifier une Audi A6 break de teinte bleu foncé avec laquelle les trois auteurs avaient pris la fuite.

Le 13 janvier 2019, la bande s’en était déjà pris à un bureau de bpost à Kinrooi et le 20 janvier 2019, c’était au tour de l’agence BNP Paribas Fortis de Hamont-Achel d’être visitée par les voleurs avec un butin de 153.000 euros à la clef.

Le 5 février 2019, la tentative d’attaque de l’agence Argenta de Bree avait néanmoins échoué. Les auteurs ont de plus dû abandonner leur break Audi RS6, les airbags s’étant déclenchés à la suite de la détonation. Le véhicule récupéré a été très utile à l’enquête.

Bpost a obtenu une indemnité de 105.000 euros. Une indemnité de près de 128.000 euros a été attribuée à cinq autres parties civiles.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers