Mazzù après Saint-Trond - Union: «Heureux du résultat, mais ça n’a pas été simple»

Photonews
Photonews

L’Union Saint-Gilloise s’est imposée 1-2 à Saint-Trond ce vendredi en ouverture de la 17e journée de D1A. Battu il y a une semaine par l’OHL, le leader du championnat a pu compter sur un doublé de Deniz Undav pour prendre les trois points.

« J’aurais pu mettre un but plus tôt, mais j’ai été jugé hors-jeu, alors je le devais à l’équipe de mettre ce deuxième », a réagi au micro d’Eleven Sports le buteur unioniste qui est la meilleure gâchette du championnat avec 16 réalisations. « J’en suis à 16 comme j’aurais pu être à 20, je ne me fixe pas d’objectif. Je veux juste continuer à mettre des buts. Ce soir, c’était important de prendre les trois points pour ne pas enchaîner deux défaites. Il nous fallait réagir et ça a été le cas. »

Petite alerte tout de même en fin de match pour Undav, qui a quitté le terrain en boitillant, remplacé par Avenatti dans le temps additionnel. « Rien de grave, j’ai juste reçu un coup direct », a rassuré l’attaquant. « Je n’étais pas à 100 %, donc on a effectué le changement pour mieux négocier les dernières minutes du match. »

Mazzù : « Ça n’a pas été simple »

Du côté de l’entraîneur Felice Mazzù, la joie ne cache pas les difficultés qu’ont éprouvées ses joueurs. « Je suis heureux de ce résultat, mais ça n’a pas été un match simple », a reconnu le coach de l’USG. « On a eu du mal à s’adapter au terrain, on a raté pas mal de contrôles et de passes, ce qui n’est pas dans nos habitudes. On avait les occasions pour faire 1-3 et même 1-4. En 2e mi-temps, on a joué trop bas dans le premier quart d’heure et on a subi, puis il y a eu ce but de Brüls sur un ballon flottant qui a remis l’adversaire dans le match. On a tout de même eu la volonté de revenir et de se créer pas mal d’occasions. Undav peut et doit remercier ses coéquipiers, mais il est vrai qu’il est souvent au bon endroit et c’est bien pour le futur. »

Mazzù a également eu un mot envers ses supporters qui ont encouragé l’équipe tout au long de la rencontre, mais ont aussi perturbé les débats avec des fumigènes et de pétards, retardant notamment le début de la rencontre. « Je veux les remercier car ils sont extraordinaires, mais nous allons essayer de changer la situation par rapport à la pyrotechnie », a-t-il déclaré. « Nos supporters ne sont pas violents, ils sont là pour faire la fête, mais on va quand même en parler. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Saint-Trond (prov. de Limbourg)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Union Saint Gilloise