Acquittement plaidé pour vente de drogue en lien avec une organisation criminelle

De la drogue.
De la drogue. - Illustration/D.R.

Vendredi, le procureur fédéral a requis jusqu’à 20 ans de prison à l’encontre des principaux acteurs présumés du trafic.

Me Martins a sollicité du tribunal qu’il condamne son client uniquement pour la détention des stupéfiants qui ont été retrouvés chez lui. Il a estimé que cette découverte et les quelques éléments ressortant d’écoutes téléphoniques ne suffisent pas à fonder la culpabilité pour vente illégale de drogue que le parquet fédéral requiert.

Il a ajouté que les problèmes d’assuétude aux stupéfiants de son client sont aujourd’hui résolus. Et il a estimé que la peine de 40 mois de prison ferme requise par le procureur était beaucoup trop élevée compte tenu des 134,97 grammes de stupéfiants qui ont été découverts en sa possession.

Quatorze personnes sont prévenues dans ce dossier pour trafic de drogue à échelle internationale. Celles-ci sont suspectées d’avoir formé une organisation criminelle qui a acheminé des stupéfiants du Maroc vers l’Espagne puis la Belgique, sous couvert, entre autres, d’une entreprise de fruits et légumes fictive, dont le siège était déclaré à Saint-Josse-ten-Noode. Plusieurs des prévenus comparaissent également pour une prise d’otage avec torture, commise dans une villa de Marbella, sur la Costa del Sol, en avril 2019.

La première saisie de drogue sur le sol belge, dans le cadre de cette enquête, avait eu lieu en 2018. Au total, de la drogue pour un montant estimé à 8 millions d’euros a été saisie.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers