Steven Van Gucht: «L’essentiel est de réduire les courbes pour les Fêtes»

Steven Van Gucht: «L’essentiel est de réduire les courbes pour les Fêtes»
PhotoNews

Entre le 20 et le 26 novembre, 17.796 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 15 % par rapport à la semaine précédente, ressort-il du nouveau rapport de Sciensano publié ce mardi matin. Si les infections sont encore bel et bien en augmentation, les experts remarquent un ralentissement. Est-ce une bonne nouvelle ?

Interrogé ce matin par nos confrères de HLN, Steven Van Gucht explique que « le rythme n’est plus si élevé, surtout avec les adultes, mais il s’agit toujours d’une augmentation ». Le virologue et porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus détaille : « Supposons que nous voyions un plafond cette semaine, alors l’essentiel est de réduire les courbes d’ici Noël et le jour de l’An. Ce sera une tâche difficile ».

Selon lui, le ralentissement des nouveaux cas résulte des règles mises en place par le gouvernement, comme le retour au télétravail et au port du masque buccal. « Nous ne voyons encore aucun effet de la dernière série de mesures. Il faut donc les prendre en compte. J’espère que le ralentissement pourra continuer, mais ce n’est pas sûr à cent pour cent », déclare-t-il.

Enfin, Steven Van Gucht s’est exprimé sur le nouveau variant Omicron du Covid-19. L’expert de Sciensano appelle à la prudence en raison du manque de données concernant cette nouvelle mutation. Il la soupçonne d’ailleurs d’être « capable d’infecter les gens une deuxième fois ». Vous voilà prévenus…

Aussi en Belgique