Le corps d’un quinquagénaire découvert dans l’Escaut: le décès n’est pas suspect

Le corps d’un quinquagénaire découvert dans l’Escaut: le décès n’est pas suspect
Q.M.

L’autopsie de cet homme, de race blanche et âgé d’une cinquantaine d’années, a été pratiquée lundi par un médecin légiste. Les résultats de ces examens n’ont été communiqués que ce mercredi auprès du parquet de Tournai.

« Cette autopsie n’a pas permis de mettre en évidence une intervention tierce », indiquait mercredi en début d’après-midi Frédéric Bariseau, 1er substitut du procureur du roi de Tournai, chargé de la communication. La piste d’un acte criminel étant écartée par le parquet, les enquêteurs orientent leurs investigations soit vers la thèse accidentelle ou encore un acte volontaire. Un relevé de disparitions inquiétantes est en cours d’élaboration, tant en Belgique que dans le Nord de la France, la frontière franco-belge étant proche des lieux où le cadavre a été retrouvé.

Différentes parties de ce corps mutilé ont été repérées dimanche, vers 11h00, par un batelier entre les portes de l’écluse d’Hérinnes, dans l’entité de Pecq, près de Tournai. À la suite de cette macabre découverte, divers services de la police scientifique fédérale et le parquet de Mons-Tournai sont descendus sur place. Les causes du décès n’étant pas précises, ce dossier a été mis à l’instruction. Le magistrat instructeur avait ordonné l’autopsie du cadavre, un acte médical qui a été posé lundi.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers