Plus de 500 kg de cocaïne à destination de la Belgique saisis dans un bateau

Plus de 500 kg de cocaïne à destination de la Belgique saisis dans un bateau
Belga

Les 529 kg, dont la valeur à la revente est évaluée autour de 40 millions d’euros, étaient cachés dans la cale, répartis en 29 colis qui eux-mêmes contenaient de plus petites paquets de cocaïne, a détaillé vendredi le ministère public néerlandais.

Initialement chargé au Brésil avec une cargaison de craie à destination d’Anvers (Belgique) après une escale en Espagne, le bateau avait été détourné vers le port de Dunkerque puis inspecté, avec entre autres l’appui de douaniers marins et terrestres de la direction régionale de Dunkerque, des aéronefs de la douane et de la marine nationale, ainsi que la gendarmerie maritime.

Le 1er octobre, plus de 1,1 tonne de cocaïne avait alors été découverte dans ses cales, soit « la plus importante » saisie « réalisée dans les eaux territoriales françaises dans l’Hexagone depuis 2018 », s’était réjoui Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics.

Parmi les 20 membres de l’équipage initial, 19 avaient été mis en examen dans le cadre de cette première enquête et 15 d’entre eux écroués.

Mais alors qu’il était arraisonné depuis le 1er octobre à Dunkerque, un commando avait séquestré dans la nuit du 10 au 11 octobre l’équipage de relève.

« Le but probable était de récupérer de la drogue et de l’argent », mais les personnes étaient « reparties à 5H00 les mains vides », avait rapporté une source policière.

Les membres du commando « auraient procédé à une fouille du navire accompagnés du capitaine mais a priori sans prendre de choses en particulier », avait expliqué le parquet de Dunkerque.

La Juridiction nationale contre la criminalité organisée (Junalco), basée à Paris, s’est ensuite saisie de l’enquête de flagrance ouverte pour « enlèvement et séquestration en bande organisée, vols en bande organisée, et association de malfaiteurs », et l’avait confiée à l’Ofast, l’Office anti-stupéfiants.

Le bateau avait ensuite repris la mer, à destination d’Anvers puis Rotterdam, où la dernière saisie a eu lieu.

Les investigations de la Junalco se poursuivent, y compris sur la saisie intervenue dans le port néerlandais.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anvers (prov. d'Anvers)
Notre sélection vidéo
Aussi en Monde