Projet Brouck’R: recours au Conseil d’État d’Inter-Environnement et de l’ARAU

Le projet Brouck’R.
Le projet Brouck’R. - A2RC Architects

Ce projet, développé par les promoteurs Immobel et BPI, consiste en la démolition-reconstruction d’une grande partie de l’îlot compris entre la place De Brouckère et les rues des Augustins, des Hirondelles et de Laeken. Seules les façades de la place De Brouckère seraient conservées.

Selon Inter-Environnement Bruxelles et l’Atelier de Recherche et d’Action Urbaine, ce type d’opération de démolition-reconstruction a des impacts importants sur l’environnement: grands volumes de déchets lors de la phase de démolition, utilisation de matières premières non renouvelables et émissions conséquentes de gaz à effet de serre pour la production, l’acheminement et l’utilisation des matériaux neufs. .

Le projet Brouck’R va donc à l’encontre des urgences environnementales, mais aussi sociales -aucun logement abordable n’est prévu-. Il ne respecte pas le patrimoine. La Commission royale des Monuments et Sites (CRMS) a rendu un avis «fermement» défavorable sur le projet, s’opposant à la démolition d’éléments importants du patrimoine bruxellois et aux constructions destinées à les remplacer, spécialement le volume contemporain projeté en surplomb des façades historiques de la place De Brouckère, ont encore souligné les deux associations.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Laeken (c.f. Bruxelles)Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES