Caroline Désir visite l’École Polytechnique de Huy et rencontre les élèves

Caroline Désir (PS) a visité l’école polytechnique de Huy ce vendredi 22 octobre.
Caroline Désir (PS) a visité l’école polytechnique de Huy ce vendredi 22 octobre. - Belga Image

Lors de la visite, la ministre a ainsi pu rencontrer plusieurs élèves suivant l’enseignement en batellerie. Une formation unique en Fédération Wallonie-Bruxelles et mise en place depuis 1981. La branche est composée des sections matelots et bateliers et est accessible dès l’âge de 15 ans. «Les élèves apprennent les rudiments de la navigation et débutent l’apprentissage de la conduite pour devenir matelot lors des troisième et quatrième années. Par après, ils ont accès à un approfondissement sur la réglementation, la gestion d’un bateau et le côté administratif afin de devenir batelier», explique Pascal Roland, professeur à l’École Polytechnique.

En tout, 13 élèves suivent les cours lors de cette année 2021-2022. Leur formation se déroule sur quatre ans et se base sur le principe de l’alternance : un mois d’apprentissage théorique et pratique et un mois à bord d’un bateau de navigation intérieure. Lors de leur apprentissage à Huy, les jeunes ont ainsi accès à deux bateaux : un bateau pousseur à passagers ("Province de Liège I") de 50 mètres et une barge citerne motorisée ("Province de Liège II") de 34 mètres. Prochainement, ils pourront utiliser un simulateur de navigation. «Cela permettra un gain de temps au niveau de la formation. Le poste de pilotage proposera ainsi des écrans sur 360° et une indépendance totale pour les jeunes», ajoute Pascal Roland.

La ministre de l’Éducation a par la suite visité le nouveau bâtiment de l’École Polytechnique, accueillant la section «Mécanique garage», ou encore l’atelier Usinage. Cette venue réjouissait le directeur de l’école, Michaël Berzolla. «Nous sommes heureux de voir l’intérêt de la ministre pour l’enseignement technique, professionnel ou de qualification, parfois dévalorisé. Cela permet de montrer les particularités de notre établissement et les nouvelles technologies utilisées par les élèves.»

Caroline Désir a de son côté fait part de sa joie de découvrir des métiers méconnus et des jeunes motivés.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Huy (prov. de Liège)province de Liège
Aussi en L'ACTU DE HUY WAREMME