Le bourgmestre des Honnelles, M. Lemiez, répond à vos questions à mi-mandat (vidéos)

Matthieu Lemiez (en bas à gauche) a répondu à trois questions.
Matthieu Lemiez (en bas à gauche) a répondu à trois questions. - I.D.

En 2018, les Honnellois ont élu Matthieu Lemiez, auparavant dans l’opposition, comme bourgmestre. Depuis, trois années ont passé. Nous sommes partis à votre rencontre. Voici vos questions et la réponse du bourgmestre :

Vidéo : Inès Delpature

Nous vous avons également demandé si vous êtes satisfaits du travail de votre bourgmestre. Voici vos réponses :

Vidéo : Inès Delpature

Bilan mi-mandat à Honnelles: «Un exode massif des élèves», craint l’opposition

Bernard Paget, chef de file de l’opposition.
Bernard Paget, chef de file de l’opposition. - N.E.

La minorité reste très marquée par la restructuration opérée à l’école Emile Verhaeren avant la rentrée 2020. Bernard Paget et Philippe Dupont (ancien président du CPAS) interviennent à ce sujet à quasiment chaque conseil communal. Selon eux, la décision prise par le collège est un échec. Face au manque d’élèves, ils auraient agi différemment s’ils avaient encore été à la tête de la commune. « Le collège a géré de façon calamiteuse, et le mot n’est pas trop fort, l’enseignement communal », commente l’ex-maïeur. « La restructuration a été décidée et imposée par le collège et est passée en force au conseil communal sans prendre l’avis du corps enseignant et des parents, pourtant les premiers concernés. Résultat : des parents et grands-parents déboussolés avec comme conséquence un exode massif des enfants vers les entités voisines plus réceptives et plus accueillantes mais aussi des pertes d’emploi. »

Des licenciements ?

Bernard Paget et son équipe pointent aussi du doigt les activités destinées aux seniors. « Le collège n’est pas capable d’organiser ces activités à des prix démocratiques. L’appel à une structure montoise professionnelle démontre que l’administration communale est incapable d’aider et d’apporter un réconfort festif ou culturel à nos aînés sans l’aide d’un partenaire extérieur. » Pour le groupe d’opposition, le personnel communal n’est pas non plus géré correctement. « De nombreux ouvriers ont été licenciés à cause de contrats non renouvelés sans aucune compassion pour leur travail. Certains travaillaient pourtant depuis des années à la commune. »

Lors des trois prochaines années, l’opposition aurait effectué de nombreux travaux si elle dirigeait la commune : « rénovation des écoles, notamment celle d’Erquennes, réfection de la rue Grande à Autreppe, rénovation de tous les trottoirs à Onnezies », liste Bernard Paget qui aurait créé une piste cyclable sécurisée entre Fayt-le-Franc et Autreppe.

« Indécent »

« Nous aurions aussi effectué un état des lieux « amiante » dans les écoles. Ça nous est refusé depuis trois ans. Nous aurions également relancé la distribution gratuite des cartables, abandonnée depuis 2009. » La minorité aurait aussi terminé les travaux du centre culturel.

Enfin, le groupe PS aurait relancé des opérations de nettoyage via le service « travaux ». « Demander aux citoyens de nettoyer leur village alors qu’ils paient des impôts pour cela est indécent », réagit-il. « Nous encourageons et soutenons toutefois toutes les campagnes de prévention. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Honnelles (Hainaut)
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE