L’Agence mondiale antidopage désavoue les agences antidopage de trois pays asiatiques

L’Agence mondiale antidopage désavoue les agences antidopage de trois pays asiatiques

L’organisme basé à Montréal a précisé dans son communiqué que les sanctions avaient « effet immédiat ».

Pour la Corée du Nord et l’Indonésie, il s’agit de « non-conformité dans l’introduction d’un programme effectif de test » antidopage.

Les trois pays asiatiques « ne peuvent se voir décerner le droit d’accueillir des compétitions régionales, continentales ou mondiales » tant que durera la suspension édictée, a précisé l’AMA.

Leurs drapeaux ne peuvent être déployés dans ce type d’événement, sauf aux Jeux olympiques et paralympiques, mais cela n’empêche pas leurs athlètes de pouvoir y participer.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :IndonésieMontréal (Québec)ThaïlandeCorée du Nord
Aussi en Omnisports