Voile : Jonas Gerckens se blesse à un mois du départ de la Transat Jacques Vabre

Benjamin Sellier
Benjamin Sellier

La période est intense pour Jonas Gerckens : moins de deux semaines après avoir conquis la 3e place de la première édition du championnat du monde de Course au large en double mixte avec sa compère Sophie Faguet, le skipper liégeois est en pleine préparation de la Transat Jacques Vabre quoi partira du Havre le 7 novembre prochain. Las, Gerckens a été victime d’une lourde chute lors d’une sortie d’entraînement à bord de son nouveau bateau, le Volvo 164.

« Le bateau est passé de 25 à 4 nœuds en plantant dans une vague ! »

« A la fin d’un surf engagé, le bateau a planté dans une vague de devant faisant passer la vitesse du bateau de 25 à 4 nœuds. Le choc a été extrêmement violent ! », a expliqué Gerckens par voie de communiqué. « J’étais dans la descente et j’ai ‘volé’ vers l’avant et suis retombé violemment sur une des varangues de quille. Souffle coupé, craquement dans le dos, plusieurs minutes KO! Mon co-skipper Benoit Hantzperg a affalé le spi seul. On a fait un topo sur mes dégâts physiques, ensuite Benoit m’a bloqué le mieux possible dans le pouf à bille et a commencé une longue (8 heures) remontée au près dans une mer bien formée jusqu'à Lorient. Nous sommes arrivés à Lorient vers 1h du matin où nous attendait le préparateur du bateau Julien Lubrano et d’autres skippers solidaires. »

Repos de 6 semaines ; la course dans 5…

Passage obligatoire aux urgences de Lorient, antidouleurs, radios et bilan! Fracture de la 8ème côte dorsale mais pas de symptômes au niveau des poumons, ni de saignements. L’idéal est un repos de… 6 semaines! Mais la fracture pourrait se résorber en 4 semaines. Il faudra surveiller la douleur et l’état de la “réparation”. « Le départ de la Transat Jacques Vrabre étant dans moins de 5 semaines, c’est chaud mais, dans ma tête, l’objectif est évidemment d’y être (avec le feu vert des médecins). Une préparation chamboulée mais la détermination reste là! », dit encore Jonas Gerckens, avant de conclure : « Pour finir sur une note positive, on a aussi ‘explosé’ le record de vitesse du bateau le passant de 24.1nds à 27.6 nœuds! »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Havré (c.f. Mons)Mons (Hainaut)
Aussi en Omnisports