À revoir: «Propreté, déchets, incivilités»

4/10 Le bulletin d’ENSEMBLE ENGHIEN, qui pèse 5 sièges au conseil communal, est assez sévère. Le chef de file, Marc Vanderstichelen, s’en explique.

« En ce qui concerne la politique de gestion des déchets, nous déplorons l’abandon du ramassage hebdomadaire et la suppression de la collecte des PMC. La taxe déchets défavorise les familles qui ont souffert d’une forte augmentation et n’encourage pas à la bonne gestion des déchets. Globalement, la fiscalité ne cesse d’augmenter. »

Il déplore également « l’absence de parkings au centre-ville, ce qui nuit aux commerces. »

Mais également deux points liés aux incivilités: « Nous constatons une augmentation de la saleté de la ville et des incivilités… Faute de surveillance, il y a des dégradations au parc d’Enghien : les statues, les parterres, etc. Pour ces deux points nous demandons une augmentation des contrôles et des caméras. »

4,5/10

Au MR (3 sièges au total), la conseillère Florine Pary-Mille est à peine plus indulgente au moment de juger la majorité. Elle rejoint en grande partie les critiques du groupe Ensemble.

« La propreté publique est douteuse tandis que l’entretien des voiries, fossés, accotements est imparfait, avec des conséquences sur la sécurité et les risques d’inondations. Nous regrettons l’absence de caméras de surveillance et augmentation des incivilités. Mais également, l’insuffisance de places de parking, ce qui impacte le commerce local. »

Le MR d’Enghien se dit également peu rassuré par les finances communales.

« Nous avons des inquiétudes pour l’avenir quant aux fonds de réserves et aux dotations vers le CPAS et Nautisport, ainsi que la fiscalité locale. De plus, nous constatons une opacité dans la prise de certaines décisions et un manque de concertation. »

C.Lo.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Enghien (Hainaut)