Chute mortelle à La Baraque Fraiture: trois sociétés, dont la RTBF, condamnées

La balustrade avait cédé et l’ouvrier avait fait une chute mortelle.
La balustrade avait cédé et l’ouvrier avait fait une chute mortelle. - D. R.

En octobre 2016, il y a cinq ans, un dramatique accident de travail avait coûté la vie à un ouvrier. Ce dernier était occupé à travailler sur la tour de télécommunication présente sur les hauteurs de la commune de Vielsalm, près du rond-point de la Baraque de Fraiture, quand la balustrade à laquelle l’ouvrier avait attaché son harnais a cédé. Il a fait une chute de plusieurs mètres qui lui a été fatale. Le quadragénaire, de nationalité française, travaillait pour la firme française Cottel Réseaux, basée à Metz.

Condamnées pour défaut de précaution et de prévoyance

L’affaire est passée récemment devant le tribunal correctionnel d’Arlon. Tous ceux qui étaient poursuivis ont été condamnés, rapportent nos confrères de L’Avenir. L’employeur de la victime, la société française Cottel-Réseaux, la RTBF, propriétaire de la tour, et la société néerlandaise Custom-Connect, sous-traitante de la RTBF, ont donc dû venir s’expliquer devant le tribunal.

Les trois sociétés avaient demandé à bénéficier de la suspension du prononcé. Elles sont aujourd’hui condamnées « pour défaut de précaution et de prévoyance pour des actes ayant un lien causal avec la mort de l’ouvrier », comme l’explique le jugement. Il est reproché à Cottel-Réseaux de n’avoir pas mis en place une organisation du travail assez sécuritaire et à la RTBF d’avoir manqué à ses obligations de maître d’ouvrage des travaux. Quant à la société Custom-Connect et à la personne chargée du travail d’installation et de la sécurisation des garde-corps, elles ont été condamnées « dès lors que le garde-corps qu’ils étaient en charge de remplacer, a cédé de manière tout à fait surprenante lorsque la victime s’est appuyée », relève le jugement.

Les trois entreprises ont été condamnées à 18.000 euros d’amende. Elles bénéficient toutes d’un sursis de trois ans pour les deux-tiers de la peine d’amende. La veuve de l’ouvrier recevra 6.000 euros de dommages et intérêts et chacun de ses trois enfants recevra 15.000 euros.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG