Selon les chiffres, le CST ne devrait pas être appliqué à toute la Wallonie!

Obligatoire jusqu’à fin janvier?
Obligatoire jusqu’à fin janvier? - Photonews

La décision du gouvernement wallon d’élargir l’utilisation du pass sanitaire (CST) n’est pas sans étonner certains, voire de susciter la grogne. Dans son rapport du 29 septembre, le Risk Assessment Group (RAG), le groupe d’experts chargés d’analyser le risque pour la population sur la base des données épidémiologiques et scientifiques, indique qu’il semble préférable d’harmoniser les mesures au niveau provincial.

Le niveau de la Région est jugé trop grand à cause de la possibilité de différences importantes entre provinces. À l’inverse, le niveau communal est trop petit car les gens iront dans les communes voisines où aucun Covid Safe Ticket n’est utilisé. Le gouvernement wallon n’a pas retenu cette recommandation du RAG, préférant valider le CST pour l’ensemble de la Région. Or la situation sanitaire est nettement plus grave en province de Liège que dans le Hainaut ou ailleurs.

Après l’approbation ce jeudi en commission au Parlement de Wallonie du projet de décret autorisant l’extension du Covid Safe Ticket au sein des entités fédérées, le gouvernement wallon a donc approuvé ce texte en première lecture ce vendredi. Il a introduit une petite nouveauté.

Un mois de plus

Jusqu’à présent, la date du 31 décembre 2021 avait été évoquée. L’avant-projet adopté ce vendredi prévoit que le CST s’appliquera jusqu’au 31 janvier 2022, soit un mois de plus. Pourquoi une telle prolongation. « L’accord de coopération entre le fédéral et les entités fédérées prévoit une durée de trois mois. L’avant-projet de décret doit encore passer pour avis par le Conseil d’État et par l’Autorité de Protection des Données. Comme nous ne sommes pas maîtres des délais, on a pris la durée maximale », nous indique le cabinet d’Elio Di Rupo.

En principe, le décret devrait entrer en vigueur à la mi-octobre, avec donc l’échéance à la mi-janvier. « Oui mais on peut un peu déborder », nous répond-on.

Le recours élargi du Covid Safe Ticket pourrait toutefois être levé plus tôt si la couverture vaccinale et la situation épidémiologique atteignent des niveaux de performances des meilleures régions et pays d’Europe.

Concrètement, le CST sera obligatoire dans tous les cas dans des secteurs tels que les dancings ou les restaurants (notre infographie) tandis qu’il ne sera instauré que si un seuil est dépassé dans les foires commerciales ou les événements de masse. Dans les établissements où le CST sera imposé, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les visiteurs, à l’exception des hôpitaux et des maisons de repos.

Selon le biostatisticien Geert Molenberghs (UHasselt), le niveau d’alerte du pays est de 2, comme dans la majorité des provinces belges, à quelques exceptions :

– Liège et Bruxelles sont de niveau 4

– La Flandre Orientale et le Limbourg sont de niveau 1

– Les Cantons de l’Est sont de niveau 3

Des chiffres qui confirment que le fameux Covid Save Ticket ne devait pas être appliqué sur toute la Wallonie, mais bel et bien uniquement à la province de Liège, ainsi qu’à Bruxelles.

Y.H.et D. SCA

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique