Les Etats-Unis bientôt à court d’argent si rien n’est fait: le Congrès dans l’impasse

Janet Yellen, secrétaire au Trésor américain.
Janet Yellen, secrétaire au Trésor américain. - Isopix

Démocrates et républicains reconnaissent tous qu’un défaut des Etats-Unis provoquerait une catastrophe financière mondiale aux sévères répercussions pour les Américains et veulent à tout prix l’éviter.

Mais leurs solutions pour y parvenir sont aux antipodes. Et même si le temps presse, aucun camp ne semblait mardi prêt à céder pour sortir de l’impasse, alors qu’en parallèle le bras de fer sur le financement des plans Biden continue au Congrès.

«Il est impératif que le Congrès règle rapidement la limite de l’endettement. Si ce n’est pas le cas, l’Amérique va faire défaut pour la première fois dans l’Histoire», s’est alarmé Janet Yellen, la secrétaire au Trésor, devant la Commission bancaire du Sénat.

Dans une lettre, la ministre des Finances de Joe Biden a averti s’attendre «à ce que le Trésor se retrouve avec des ressources très limitées qui s’épuiseraient rapidement» après la date du 18 octobre.

Devant les sénateurs, elle a mis en garde contre les conséquences «désastreuses» pour l’économie américaine d’un défaut de paiement américain, jamais intervenu auparavant.

Le gouvernement ne pourrait plus emprunter, payer ses factures ni les salaires des fonctionnaires.

Cela «saperait la confiance dans le dollar en tant que monnaie de réserve», a-t-elle martelé.

Le pays s’étant déjà retrouvé dans une situation similaire d’impasse de la dernière heure, «nous savons qu’attendre jusqu’à la dernière minute peut nuire gravement à la confiance des entreprises et des consommateurs, augmenter les coûts d’emprunt pour les contribuables et avoir un impact négatif sur la notation de crédit des Etats-Unis pour les années à venir», a encore rappelé la responsable.

Sous l’administration Obama, l’impasse politique au Congrès avait conduit l’agence de notation Standard and Poor’s à retirer la note «AAA» à la dette américaine, provoquant une onde de choc sur les marchés.

Mardi, Wall Street a conclu sur un sévère repli, en route pour son pire mois depuis un an.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde