La VRT sanctionne son journaliste Eddy Demarez pour ses propos sur les Belgian Cats

La VRT sanctionne son journaliste Eddy Demarez pour ses propos sur les Belgian Cats

La direction de la VRT a infligé une sanction au journaliste de Sporza Eddy Demarez, ainsi qu’à un autre employé de la chaîne publique flamande en réponse à des déclarations offensantes à l’encontre de l’équipe féminine de basket, les Belgian Cats, à l’issue des Jeux olympiques de Tokyo, annonce-t-elle jeudi. Le contenu de la sanction n’a toutefois pas été spécifié.

Alors qu’il pensait être hors antenne, Eddy Demarez s’est laissé aller à des commentaires injurieux et homophobes à l’encontre des Belgian Cats, lors d’un Facebook Live de Sporza à l’occasion du retour en Belgique de plusieurs athlètes olympiques. Après avoir déclaré qu’il n’y avait « qu’une seule hétéro dans l’équipe » et dit des soeurs Mestdagh qu’une « était lesbienne et l’autre pas », le journaliste a comparé Billie Massey à « une montagne ». « Tu l’as déjà bien regardée ? C’est une colosse », a-t-il confié à ses collègues. Le journaliste a rapidement présenté ses « sincères excuses », ce qui n’a pas empêché la polémique d’enfler au fil des heures. La VRT avait alors décidé de suspendre le journaliste. Depuis, celui-ci n’est plus actif au sein de la chaîne.

Demarez est actuellement toujours suspendu. Entre-temps, le comité d’intégrité de la VRT a « constaté qu’il y a eu une grave violation du code d’intégrité. La direction a alors décidé d’imposer une sanction à la fois à Eddy et à l’autre employé impliqué. Le contenu de la sanction ne sera pas divulgué pour des raisons de confidentialité », a déclaré le radiodiffuseur public jeudi.

La chaîne publique dit vouloir se concentrer davantage sur la remédiation des employés concernés. « L’ensemble de la rédaction sportive devra suivre un parcours d’inclusion et d’intégrité », fait-elle valoir. La VRT a été conseillée sur ce point par des organisations externes et est également en pourparlers avec les Belgian Cats.

Aussi en Jeux olympiques