Le penalty du Standard à Zulte fait polémique: «Il ne fallait pas siffler!»

Vidéo
João Klauss a converti le penalty.
João Klauss a converti le penalty. - Belga

Les supporters du Standard ont le sourire ce lundi. En cause, la première victoire de la saison de leurs ouailles ce dimanche. Après un point obtenu face au Racing Genk lors du match d’ouverture, les Rouches ont réussi l’exploit d’aller s’imposer à Zulte Waregem (1-2). Succès qu’ils n’avaient plus réussi à décrocher à l’Elindus Arena depuis novembre 2015.

Toutefois, cette victoire est entachée d’une petite polémique. En effet, peu avant l’heure de jeu, Samuel Bastien s’est effondré dans le rectangle après, vraisemblablement, un contact avec le portier adverse. L’arbitre, M. Laforge, n’a pas hésité longtemps avant d’accorder un penalty aux hommes de Mbaye Leye. Penalty que s’est chargé de convertir le Brésilien João Klauss, permettant à ses couleurs d’ouvrir la marque. Mais, si l’on regarde bien les images, il se pourrait que ce penalty ne soit pas si évident que ça…

Comme chaque semaine, le Département des arbitres s’est exprimé sur les phases litigieuses de ce week-end footballistique. Par la voix de Frank De Bleeckere, le Referee Department a tranché : selon lui, il n’y avait pas faute de Bostyn ! « Lors du match, l’arbitre siffle un penalty en faveur du Standard pour une faute commise par le gardien de Zulte Waregem Louis Bostyn, sur Samuel Bastien », explique l’ancien arbitre. « Le Referee Department ne s’attend pas à un penalty mais à une intervention du VAR parce que les images montrent clairement que le gardien a touché le ballon et non le joueur du Standard. Ne pas siffler penalty aurait été la bonne décision. »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Waregem (Flandre occidentale)Zulte (Flandre orientale)

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard