Pollution des sols: la Belgique inscrit les PFAS à l’agenda du Conseil de l’UE

Pollution des sols: la Belgique inscrit les PFAS à l’agenda du Conseil de l’UE
Belga

Les perfluorés PFAS - qui appartiennent à la catégorie des perturbateurs endocriniens - agitent l’actualité politique au nord du pays depuis la révélation d’une pollution de longue date sur un site de la firme 3M à Zwijndrecht (Anvers), tandis que leur présence sur le site de la caserne Daumerie à Chièvres préoccupe les autorités wallonnes.

Jeudi, les ministres de la Santé et de l’Environnement des différents niveaux de pouvoir ont tenu une conférence interministérielle sur le sujet. Ils ont convenu de s’informer mutuellement, tout en exerçant leurs compétences dans leurs prérogatives, selon un communiqué de la ministre N-VA. Cette dernière a notamment réclamé un renforcement des parquets pour poursuivre les infractions environnementales.

Malmenée ces dernières semaines sur la pollution à Zwijndrecht, Zuhal Demir affirme que la Flandre dispose depuis un an de normes sur l’assainissement des sols, tandis que ce n’est encore qu’en projet en Wallonie et à Bruxelles. Mais tous les gouvernements plaident pour plus d’actions, selon le communiqué de la ministre.

Sur les PFAS, elle assure que la Flandre est, avec les Pays-Bas, certaines régions d’Allemagne et la Scandinavie, une des rares régions d’Europe à travailler sur un cadre. Elle exhorte l’UE à ne pas rester en retrait et à prendre des mesures. La ministre a d’ailleurs aussi pris contact avec la Commission européenne.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique