Le jugement en cause de la société Mailo reporté par le tribunal de Bruxelles

Le 14 juin au tribunal correctionnel de Bruxelles.
Le 14 juin au tribunal correctionnel de Bruxelles. - E.G.

« Nous menons une enquête judiciaire sur une fraude de grande ampleur », explique-t-on du côté du parquet. « Les auteurs se sont fait passer pour des employés haut placés d’une entreprise afin de commander pour 667.000 euros de matériel électronique. Cette enquête nous a menés à deux adresses électroniques hébergées par la société française Mailo. Nous avons demandé à la société de divulguer les données qui se cachent derrière ces adresses, mais celle-ci exige d’abord le payement 90 euros par adresse électronique, soit 180 euros au total. »

Selon le parquet, cela va à l’encontre des arrêtés royaux qui prévoient que l’entreprise ne peut être indemnisée qu’après la divulgation des données.

« Nous leur avons fait comprendre cela, mais l’entreprise refuse tout de même de coopérer (...) Nous demandons donc une amende de 80.000 euros assortie d’une pénalité de 1.000 euros par jour tant que les données ne sont pas divulguées. »

En attendant le verdict du tribunal, l’enquête sur les faits de fraude suit son cours.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers