Mbaye Leye annonce de grands changements au Standard: «Il faut tout reconstruire…»

Mbaye Leye lors de la défaite à Malines.
Mbaye Leye lors de la défaite à Malines. - Photo News

Cette saison 2020-2021 ne restera pas dans l’histoire du Standard de Liège. En plus d’avoir été privés de leur public pendant quasiment toute la saison, les Liégeois ont connu des résultats très décevants sur le terrain. Deux faits certainement liés, d’ailleurs… Quoi qu’il en soit, alors qu’il reste deux rencontres à disputer dans ces Europe Playoffs, les Rouches sont déjà hors de la course. La faute aux deux rencontres perdues en à peine trois jours face au KV Malinois.

Après la rencontre, le coach liégeois Mbaye Leye était, forcément, très déçu du résultat. Mais l’entraîneur sénégalais n’a pas le temps de se lamenter : il a déjà les yeux rivés sur le prochain exercice ! Et il est déjà très confiant… « Oui, je suis optimiste pour la saison prochaine. Parce que, aujourd’hui, quand tu es à l’intérieur du Standard, quand tu regardes la direction et le staff, on sait ce qu’il manque dans ce club et ce qu’il faut apporter. Maintenant, il faut se donner les moyens de le faire. C’est-à-dire qu’il faut partir sur une bonne base dès le début de la préparation. Personnellement, je suis dans le championnat belge depuis très longtemps. Je sais donc ce qu’il manque ici. Il suffit de l’apporter, et ça fera la différence. Dans le football moderne, et on l’a vu avec l’équipe en face aujourd’hui, quand tu as des joueurs de flanc capables d’éliminer et de faire la différence, tu as déjà une bonne base. On sait ce qu’il faut cibler et ce qui fera la différence. Après ça, il faudra effectuer une bonne préparation, ce que je n’ai pas eu l’occasion de faire cette saison. »

Mbaye Leye est catégorique : le Standard montrera un tout autre visage la saison prochaine. Mais, pour ça, plusieurs changements sont nécessaires. Et, au vu des finances du club, il ne faudrait pas qu’ils soient trop coûteux… Le staff principautaire devra donc certainement aller puiser dans le centre de formation liégeois. Mais il faut tout de même un peu d’expérience pour encadrer toute cette fougue… « Bien sûr, les jeunes qui viennent de l’Académie ont besoin d’être encadrés. Et pas n’importe comment, il leur faut des leaders positifs. Comme, par exemple, Zinho Vanheusden. Il a tout ce qu’on peut rêver chez un joueur professionnel : ponctualité, travail, hygiène de vie… Il faut donc construire autour de lui, et de beaucoup d’autres. Au club, les gens savent comment je fonctionne, et c’est comme ça qu’il va falloir procéder pour retrouver le Standard que les gens aiment voir. Il n’y aura qu’une seule manière de faire, et tout le monde devra s’adapter. De toute façon, toutes les personnes présentes au club savent qu’il faut du changement. Elles aiment le Standard et en ont marre de voir l’équipe aussi irrégulière. On peut gagner d’une belle manière un week-end, croire que l’on est lancés, avant de s’effondrer la semaine suivante. Mais ce problème n’est pas nouveau, cela fait très longtemps que le Standard en souffre. À un moment, si tu veux que ça s’arrête, il faut savoir faire table rase du passé et tout reconstruire, en partant de zéro », conclut Mbaye Leye.

Foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard