Jusqu’à 30 mois ferme pour des vols chez des personnes âgées à Sambreville

Trois personnes étaient poursuivies pour vols avec violence.
Trois personnes étaient poursuivies pour vols avec violence. - Prétexte/D.R.

Des peines de trois ans avec sursis probatoire, trente mois ferme et une peine de travail de 200h ont été prononcées, lundi par le tribunal correctionnel de Namur, à l’encontre de trois personnes poursuivies pour des vols avec violence et menaces commis chez des personnes âgées de la région de Sambreville en 2016. Une quatrième personne a par ailleurs été acquittée.

À trois reprises, les auteurs ont pénétré de nuit dans le logement de leurs victimes avant de les menacer de mort, avec des armes réelles ou factices, si elles ne leur remettaient pas de l’argent liquide ou leur carte de banque, code compris. Un des suspects a été interpellé après avoir posté sur Facebook une photo de lui avec une liasse de billets légendée de la façon suivante : « Quand est-ce qu’on recommence ? ». Un de ses complices avait par ailleurs été interpellé alors qu’il était parti en Tunisie grâce à l’argent de l’un des larcins.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Sambreville (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers